http://www.jazzaumercure.com.sitew.com/#Programmation_.B
Café Theatre Le Citron Bleu
concours Instituto Cervantes

Théâtre en Avril à Toulouse

ThéâtreLe Capital, Karl Marx

Théâtre Garonne

1 avenue du Chateau d'Eau

05 62 48 56 56

Site Internet

Mise en scène Sylvain Creuzevault

En 2010, on découvrait à Toulouse Notre terreur, une création collective autour de l’héritage révolutionnaire. Mêlant à nouveau texte et improvisation, la troupe, dirigée par le metteur en scène Sylvain Creuzevault, s’empare cette fois de la question économique à travers ce texte fondamental de ... Lire la suite Marx. Une écriture prise à bras le corps dans ce théâtre-tribune, où les acteurs tiennent en haleine leur texte comme le public. La Raison marchande est la chose du monde la mieux partagée : parce que chacun pense n’en avoir jamais assez, que tous en veulent être toujours plus doués, elle tend à l’égalité universelle. Ce qui hante le monde désespérément en attente de reconnaissance est en nous qui ne se cache pas, cette Raison grâce à laquelle le mode de production capitaliste de notre vie sociale a réalisé son Utopie. Mais Rome ne s’est pas faite en un jour, ni cette Raison qui n’a pu s’établir face aux autres raisons comme souveraine, que parce qu’antérieurement elle leur avait fait face d’abord « comme une raison parmi tant d’autres ». Ce n’est que progressivement qu’elle s’est mise à fonctionner comme Raison mondiale. Elle a conquis patiemment au cours de l’histoire de l’humanité toutes les sphères de socialisation des hommes. Elle a bercé en couche, elle a maintenu en marche, elle a soigné enfin, elle a pénétré doucement dans les consciences, dans les cœurs, dans les mains, dans les langues : son règne est une forme de subjectivité en soi, chef d’un État d’esprit. Le degré de raffinement auquel cette Raison s’est élevée ne nous permet plus aujourd’hui de dire qu’elle n’est Reine que parce que nous nous rapportons à elle comme des sujets, et que nous croyons à l’inverse être des sujets parce qu’elle est Reine. Ce serait ici faire œuvre d’une dialectique trop moyenâgeuse, en la vulgarisant en une domination trop socialement concrète, trop visiblement directe, trop révoltante en somme, ce serait injuste. Non, elle est Reine assurée car en même temps qu’elle reproduit continuellement un monde à son image, elle le dote d’un langage à travers lequel elle apparaît sans cesse à chaque individu comme une abstraction objective. En ce sens « le meilleur des mondes possibles » n’a que faire d’une police en uniforme, extériorité abrutie de son Ordre, il a pour lui une Raison qui danse en nous comme une création de la nature.

Du 16/04/2014 au 23/04/2014


ThéâtreLe Songe d’une nuit d’été

TNT Théâtre de la Cité

1 rue Pierre Baudis

05 34 45 05 05

Site Internet

Après Macbeth, Laurent Pelly retrouve William Shakespeare avec cette comédie de jeunesse, loufoque et fantasque. L’auteur fait souffler un vent de folie, une brise légère, et célèbre la frénésie des sens et l’art de l’illusion. Deux jeunes couples victimes d'un sortilège raté, une querelle ... Lire la suite d’amoureux entre le roi et la reine des fées, une troupe d’artisans improvisés comédiens tentant désespérément de répéter un spectacle pour le mariage du roi… Ces trois mondes vont s’entremêler lors d’une nuit ensorcelante, dans une forêt étrange et enchantée qui réveille les songes enfouis et les folies amoureuses… Forêt mystérieuse peuplée de fées, jeunes amoureux ensorcelés, philtres d’amours, elfe malicieux… Même si Shakespeare mêle toujours fantastique et magie dans ses œuvres, on se souvient des sorcières de Macbeth ou du fantôme d’Hamlet, l’auteur atteint ici les sommets du surnaturel et du merveilleux. Avec Le Songe d’une nuit d’été, il nous emmène dans un monde où amour et féérie se côtoient intimement aux frontières du rêve, au bord de la nuit et du temps. Mais sous cette histoire rocambolesque, l’auteur nous offre un hymne aux passions amoureuses et au pouvoir de l’imagination – Love looks not with the eyes but with the mind – la magie de ses mots nous entraîne dans une rêverie poétique et aphrodisiaque où l’on ose être passionnel, charnel, trivial, débridé, sans oublier d’être un petit peu cruel… Shakespeare rit et nous livre une réflexion sur l’illusion et le théâtre, sur l’inconstance des amours de jeunesse où un battement de cil renverse les cœurs, il nous plonge dans l’euphorie la plus pure pour raconter les mystères des sens et des passions inassouvies. Sans nous ménager, il explore la brutalité des rapports amoureux, leur violence et leur naïveté à la fois, ce besoin de dominer l’autre, même s’il faut utiliser des philtres d’amour plus que douteux pour arriver à ses fins. Il ne reste plus qu’à suivre Shakespeare dans cette forêt puissante, refuge illusoire des cœurs, image de la complexité du désir, de l’essence de l’érotisme et de ses interdits, et à s’abandonner…

Du 25/03/2014 au 19/04/2014


ThéâtreHerr Faust

TNT Théâtre de la Cité

1 rue Pierre Baudis

05 34 45 05 05

Site Internet

Groupe Ex-Abrupto

Je soussigné, Faust de Wittemberg, Docteur, assigne à la fois mon corps et mon âme à Lucifer, prince de l’Orient et à son ministre Méphistophélès et davantage leur donne, après vingt-quatre ans écoulés, sauf violation des conditions ci-dessus, plein pourvoir de venir chercher ledit Faust, corps et ... Lire la suite âme, chair, sang et biens, pour l’emmener en leur résidence quelle qu’elle soit. Savant génial ? Charlatan illuminé ? Alchimiste raté ? Magicien occulte ? Qui était ce Docteur Faust, obscur de son vivant mais promis à la légende ? Surement un homme aux multiples visages, un homme ambigu et mal connu, même si l’on croit tout savoir sur son compte, un personnage énigmatique au caractère insaisissable et à la vie tourmentée. Inspiré du Conte populaire allemand relatant l’histoire du Maître Georgius Sabellicus Faustus Junior, Herr Faust nous plonge dans les abysses de la magie et du surnaturel. Mais, du fond du XVIe siècle où il a vécu, que voyons-nous ? Moins de cinquante ans après la mort du personnage, il n’était déjà plus une personnalité historique précise, mais un type, le type du savant dévoyé qui s’est rendu coupable d’orgueil intellectuel et d’impiété, le type du magicien qui tient son pouvoir d’un pacte honteux signé avec Satan. Mais derrière l’homme dévoyé, il ya un être humain qui réclame à cor et à cri une seconde chance, qui hurle son rêve impossible et pourtant viscéral d’accéder au renouveau, à la chance d’un autre destin imprévu, dangereux, amoureux et libre. Réflexion sur la quête de perfection, sur la recherche du savoir absolu et sur la fascination de l’inconnu, Herr Faust nous raconte un homme qui est et demeure seul, au milieu d’un monde de chimères… Les membres du Groupe Ex-Abrupto Céline Cohen et Régis Goudot incarneront tous les personnages de cette histoire pour révéler toute la complexité de cette figure mythique, de ses errements jusqu’à sa fin tragique…

Du 15/04/2014 au 19/09/2014


ThéâtreContes en Valises

Castanet-Tolosan

Haute Garonne (31)

Cécile Nô

Tout commence avec un pied qui sort d'une malle et se met à chanter. Ensuite chacun y va de sa petite musique... pour Maurice c'est la jungle qui chante, pour Rhino c'est le fleuve qui court, pour la mort c'est quelque chose qui sonne juste, pour le Roi ça n'est que... le silence mais après le ... Lire la suite silence, c'est le bruit que fait la vie!

Du 05/04/2014 au 05/05/2014

Horaire :15 h 30

Prix : 6 E


ThéâtreSMAÏN - Mon dernier avant le prochain !

Castanet-Tolosan

Haute Garonne (31)

De retour dans le bistrot de son enfance, Smaïn nous transporte pendant près de deux heurs dans drôle de quotidien : le mariage mixte, le psy, l’adoption, la police, les racistes, une visite de paris très particulière, sans oublier son tout nouveau discours de candidature à la présidence de la ... Lire la suite république : « Chers Francis, Chères Françoises »

Du 05/04/2014 au 05/05/2014

Horaire :20 H

Prix : 19 / 23 E


ThéâtreLE DÎNER DE CONS Francis Veber

Odyssud Blagnac

4 Avenue du Parc - Blagnac

05 61 71 75 10

Site Internet

La pièce culte de Francis Veber avec une distribution impeccable. Durée : 2h/ Grande Salle

La pièce culte de Francis Veber avec une distribution impeccable.

Pierre Brochant est un grand éditeur parisien, il organise chaque semaine avec ses amis un dîner où chacun doit amener un con… Celui qui a déniché le plus spectaculaire est déclaré vainqueur. Ce soir, Brochant jubile, ... Lire la suite il tient une perle rare, un con de classe mondiale : François Pignon, comptable au ministère des Finances. Mais il ignore que Pignon est un fieffé porteur de guigne et que rien ne va se dérouler comme prévu, les quiproquos vont se succéder, tous plus délirants les uns que les autres ! La distribution est prometteuse : Patrick Haudecoeur, qui s’est illustré dans Thé à la menthe ou t’es citron, sera sans nul doute un grand François Pignon, de même que José Paul sera parfait dans le rôle de Brochant, le tout dans une nouvelle mise en scène. Un face à face percutant, une pièce culte à ne pas manquer !
Distribution

Pièce écrite par Francis Veber / Mise en scène Agnès Boury et Francis Veber / Avec Patrick Haudecoeur, José Paul, Grégoire Bonnet, Patrick Zard et 3 autres comédiens

Du 16/04/2014 au 19/04/2014

Horaire :20:30

Prix : 35€/31€ /29€ /21€


Théâtre" Capitaine CONAN " d’après Roger VERCEL

Théâtre de Poche

10 rue d'El Alamein

05 61 48 25 52

Site Internet

2014 centenaire guerre 14 18

2014 centenaire de la guerre de 14-18 « CAPITAINE CONAN » d’après Roger VERCEL (Prix Goncourt) 1918 l’Armistice ! Mais dans une forêt au bord du Danube, le groupe de « nettoyeurs » de corps franc du capitaine Conan est toujours mobilisé ! Quel destin ... Lire la suite peuvent espérer ces soldats familiers du danger et de l’action violente, désorientés par la paix et rendus à la vie ordinaire ? Cette création nous offre, à travers ce récit de guerre et ce témoignage sur la justice militaire, un extraordinaire portrait du capitaine Conan qui éveille tout à la fois la pitié, la sympathie et l’horreur ! Militaire, non : guerrier né qui s’ignorait ! Il se révèle « sans peur » mais non « sans reproche ». La vie civile laissera le capitaine Conan inadapté et inadaptable ! Adaptation : Laurence Vercel & Alain Daumer Interprète : Alain Daumer A propos de Roger VERCEL : « (…) L’excellence de votre Art est qu’il s’efface, en s’assimilant à ce qu’il décrit (…) C’est admirable ! Je vous le dis en toute spontanéité. » Romain ROLLAND (Prix Nobel de littérature) Au sein de l´œuvre abondante de Roger Vercel « Capitaine Conan » occupe une place à part : nourri par l´expérience personnelle de son auteur qui fit la guerre sur le front d´Orient, et dont le cinéaste Bertrand Tavernier s'est inspiré. Rens : 05 61 48 25 52 du MERCREDI au SAMEDI et aussi : FESTIVAL AVIGNON 2014

Du 16/04/2014 au 26/04/2014

Horaire :20h30

Prix : 12 & 17 euros


ThéâtreComment se débarrasser d'un ado d'appartement ?

Altigone

Place Jean Bellières - St-Orens

05 61 39 17 39

D'après le livre d'Anne Rancourt

Evelyne Knecht avait porté à la scène « Comment élever un Ado d’appartement », du même auteur. Jean Chollet a choisi d’adapter en comédie « l’épisode suivant », qui a été créé au Festival d’Avignon.
Ce monologue est au théâtre ce qu’est Tanguy au cinéma, soit un pastiche d’une certaine « ... Lire la suite nouvelle vie parentale », dans laquelle les enfants, bien que devenus grands – voire très grands – ont bien du mal à quitter le cocon familial…
Si vous en avez assez de laver ses chaussettes et ses caleçons, faire les courses toute seule, cuisiner des choses équilibrées qu’il ne mangera pas, faire le ménage, constater qu’il n’est toujours pas couché à 3 heures du matin ou toujours pas levé à 3 heures de l’après-midi …
Alors à n’en pas douter ce spectacle est pour vous !
Adaptation et mise en scène Jean Chollet
avec Nathalie Pfeiffer
Production Espace Culturel des Terreaux / Lausanne

Style : Humour

Date :18-04-2014

Horaire :21:00

Prix : Plein Tarif 20€ /Tarif Réduit 16€ / Tarif Enfant 10€


ThéâtreCUISINE ET DÉPENDANCE au TFAP

Le Théâtre du Fil à Plomb

30, rue de la Chaîne - 31000 TOULOUSE

05 62 30 99 77

Site Internet

(RELACHE 3 AVRIL)TOUT PUBLIC

Mais les invités ont plus de deux heures de retard, ce qui détruit l'humeur de Georges, l'ami du couple, qui habite chez eux depuis plusieurs mois.
La présence de celui qui a réussi, provoque admiration, envie, agressivité.
Tout se passe dans le salon mais c'est dans la cuisine que ... Lire la suite tout se joue : là où les convives viennent régler leurs comptes ! Une louche de regrets, un soupçon de ressentiments et une pincée de poker pour un repas très salé...
Une véritable soupe de sentiments et une vision très assaisonnée du couple, pour rire... et grimacer. Une comédie acerbe, une vision peu tendre de ces " bobos " et de leurs " dépendances ". Les spectres de la réussite sociale et de l'accomplissement de soi s'affrontent sur le ring des illusions perdues...

ACCUEILS & RESERVATIONS
Du mardi au samedi de 15h à 19h
05 62 30 99 77
www.theatrelefilaplomb.fr
lefilaplomb(arobase)free.fr

Du 01/04/2014 au 26/04/2014

Horaire :21:00

Prix : 12€/ 10€/ 8€


ThéâtreLe Chant du coq / Fin de programme

Théâtre du Grand Rond

23, rue des potiers 31000 Toulouse

0561621485

Compagnie Arène Théâtre - De Jean-Louis Bourdon - Mise en scène, scénographie Eric Sanjou Avec Thierry de Chaunac, Georges Gaillard, Valérie Mornet, Eric Sanjou - durée 1 h20

C’est la saison des anniversaires alors on avait toutes les bonnes raisons d’accueillir l’Arène Théâtre pour ses 20 ans. Surtout que la bande à Sanjou tricote depuis le début un théâtre généreux, vivant par tous les pores, intelligent et canaille. C’est avec gourmandise
qu’elle vient cette ... Lire la suite fois-ci jouer deux pièces noires, férocement drôles et totalement déjantées. Deux pièces, deux couples, deux crises…
Dans la première, c’est le soir, un homme mange sa soupe et sa femme tricote. Ils sont sales, mal fagotés. Soudain un coq se met à chanter. Ce coq chante sans arrêt, nuit et jour.
Ça lui met les nerfs à vif. La femme fait ce qu’elle peut pour le calmer. Elle le rassure ou le menace… Mais le coq chante, chante, chante !
Dans la seconde un homme est en pyjama devant sa télé, il a un large bandage autour de la tête. Il y a un bruit, un énorme bruit. Une femme en peignoir entre, elle est autoritaire. Elle lui reproche la médiocrité de leur existence et elle semble calquer ses attitudes sur les séries télévisées dont elle est gavée… Elle parle, parle, parle !
Jean-Louis Bourdon est un auteur inclassable. Marcel Maréchal (ancien directeur du théâtre du Rond Point et des Tréteaux de France) disait de son écriture : « C’est dans le non-dit que ça dit ! Dans le rythme. Ça chaloupe comme chez Pinter et Mamet. Dans les silences, les
pleurs et les éclats de rire. Ça rigole ! Mais gaffe : si tu grattes un peu, c’est le désespoir absolu. »

Du 08/04/2014 au 19/04/2014

Horaire :21:00

Prix : 12€/ 10€/ 8€


ThéâtreUN AIR DE FAMILLE (4/04 > 19/04)

L'Escale

place de la Mairie 31170 Tournefeuille

D'après Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri / Mise en scène Pierre Matras

Toutes les semaines dans la famille Menard, on se réunit au café dont Henri est le patron et on va manger tous ensemble Aux ducs de Bretagne ! Une belle soirée familiale où chacun va « se » retrouver. De plus, c'est l'anniversaire de Yolande, la belle-fille ! Mais ce soir-là, une personne va ... Lire la suite manquer à l’appel : Arlette, la femme d'Henri, qui est partie une semaine pour… réfléchir.

Voilà, le mot terrible est lâché : réfléchir. Et à quoi donc ? Il n’y a rien à penser quand on vit dans une bonne famille, bien à sa place, à cette fameuse place que les autres nous ont accordée… par amour bien-sûr ! On doit surtout savoir y rester. Et puis réfléchir c’est dangereux, pour tout le monde d’ailleurs. Parce qu’à force de réfléchir, on risque de penser, ou plutôt de « panser » sa propre vie blessée par le regard que les autres nous infligent.

Cette pièce célèbre d’Agnès Jaoui et de Jean-Pierre Bacri, est non seulement d’une drôlerie incessante, mais aussi une arme redoutable contre l’abêtissement. Ses phrases aiguisées, comme des lames, nous offrent un texte ciselé à la perfection, un texte comme un miroir à la surface parfaitement polie, fait pour réfléchir, mais aussi parfaitement impoli, car il nous… réfléchit !

Du 04/04/2014 au 19/04/2014

Horaire :Du mercredi au samedi : 20h30 / Dimanche : 16h

Prix : 18€ / 15€​ ​ / 8€​


ThéâtreLe GdRA - L’Atelier d’Ana

Théâtre Sorano

35 Allées Jules Guesde 31000 Toulouse
Bus n°1 arrêt jardin royal, bus n°24 arrêt Ozenne

GAGNEZ DES INVITATIONS ICI!

05 81 917 919

Site Internet

Une enquête et une création du GdRA avec Julien Cassier, Sébastien Barrier, Christophe Rulhes. Durée 50 min

Chorégraphie : Julien Cassier
Images et Sons : le GdRA
Régie générale : David Löchen
Administration : Frédéric Cauchetier
Une production du GdRA, en partenariat avec L’Usine, lieux conventionné dédié aux arts de la rue à Tournefeuille, avec l’aide au projet du Conseil ... Lire la suite Régional de Midi-Pyrénées pour « Les experts du vécu ».
Le GdRA est conventionné par la DRAC Midi-Pyrénées, le Conseil Régional Midi-Pyrénées et la ville de Toulouse.

Avec L’atelier d’Ana, le GdRA entame en 2009 son cycle de portraits et de monographies intitulé « Experts du Vécu » qui sera suivi par VIFS, une installation dédiée à Marseille-Provence 2013 capitale européenne de la culture. Les portraits, qu’ils concernent une personne ou un territoire, font suite à des collectes, des présences, des rencontres et, parfois, à des collectages ethnographiques de large
envergure temporelle. Ils sont restitués sous forme de performances alliant l’installation, la scénographie et diverses techniques et disciplines du spectacle vivant : jeux d’acteurs, texte, cirque et acrobatie, danse, musique, images, vidéo,projection sonore… Les restitutions se jouent des codes de la muséographie : elles utilisent le blanc, couleur de l’analyse par excellence et se tournent vers des
scénographies interactives et multimédias. Si leur méthode et leur rhétorique empruntent aussi aux sciences, elles ont avant tout l’ambition d’un geste « d’humanités scientifiques », se veulent à la fois éloquentes et nourries
d’arbitraire et de subjectivité. Ce sont des regards et des partis pris basés sur l’attention au conflit et au désordre, tentative d’empathie et de compréhension, recherche de tendresse et d’émotion.
Au cours de ces portraits, le GdRA cherche à magnifier les capacités ordinaires d’experts du vécu qu’il a rencontré. À partir des matériaux échangés, donnés, transmis, il crée des événements narratifs : spectacles théâtraux, chorégraphies,concerts ou expositions.

Réservations 05 81 917 919 (du mardi au samedi de 13h à 19h) et en ligne
www.sorano-julesjulien.toulouse.fr

Du 17/04/2014 au 18/04/2014

Horaire :jeudi et vendredi à 20:00 et 21:00

Prix : de 8 à 18 €


ThéâtreEn attendant Godot

Théâtre du Pavé

34 rue Maran

05 62 26 43 66

De Samuel Beckett Compagnie Les vagabonds Mise en scène Francis Azéma Avec Juan Alvarez, Francis Azéma, Alain Dumas, Denis Rey Monument incontournable du Théâtre de l’absurde. Aucune mise en scène autre que celle proposée par les didascalies, les notes d’auteur : « il rentre, s’arrête, ... Lire la suite se retourne » etc. Faire juste ce que Beckett demande, jeu des acteurs, décor, costumes, même si on ne sait pas tout de suite pourquoi on le fait. Se perdre avec confiance, trouver dans le doute. Les petits plus « anniversaire » : Les vagabonds saison 20 Exposition Sous le Pavé, elle retracera le parcours artistique de la compagnie « Les vagabonds Francis Azéma » depuis 1993-1994 Le jeudi 10 avril 2014, après la représentation du spectacle « En attendant Godot » le public sera convié à rester pour le pot de première. N’hésitez pas à venir avec votre chapeau melon !

Style : Classique

Du 10/04/2014 au 26/04/2014

Horaire :mardi au samedi à 20h - dimanche à 16h

Prix : De 4 à 18€